Attention, notre agenda se remplit rapidement, prenez rendez-vous dès maintenant en suivant ce lien.


Sélectionner une page

Shooting de Awamu Moja avec digaméSi - robes créées par Anne Deprez - avec les pigmées Baka du village de Matisson au Cameroun...

Comme promis, voici la vidéo backstage de notre shooting chez les Bakas:

Nous voulions être acteur de cette prise de conscience….

Photographier un mannequin dans une robe de grand prix au milieu de Pygmées Baka vêtus de haillons est une provocation. Le prix de la robe suffirait à apporter, dans ce bout du bout du monde, de quoi vivre dignement. Un scandale, donc. Car les Baka vivent encore comme à l’aube de l’humanité ; des chasseurs-cueilleurs, semi-nomades, qui manquent de tout ce que la civilisation pourrait leur apporter. Des écoles pour apprendre, des dispensaires pour soigner, des camions remplis de denrées essentielles à la vie. De quoi s’ouvrir au monde. Mais ceux qui ont choisi de s’adapter à leur environnement naturel, une forêt quasiment impénétrable, ceux chez qui, comme dit le philosophe, « il y a toujours suffisance pour qui se suffit de ce qui suffit », n’ont rien demandé. Des écoles ? Pour apprendre quoi ? Des dispensaires pour vivre plus longtemps, mais dans quelles conditions ? Des denrées essentielles à la vie de qui ? Les Baka accueillent le voyageur, quel qu’il soit, sans penser à mal. Riches d’une culture empreinte de sagesse et d’humilité. Alors on jette sur ces photos un regard neuf et l’on s’interroge : des modes de vie opposés, et alors ? Bien malin qui peut dire où est la vraie richesse. Des cultures différentes, une seule espèce humaine.

Découvrez ci-dessous la première partie des photos:

Pin It on Pinterest

Share This